Chloé Meyzie - Directrice de l'Harmonie

En octobre 2016, un rapport de la Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques constatait la faible représentation des femmes dans le métier de chef d’orchestre : seulement 4% de cheffes d’orchestre en France. Notre cheffe, Chloé Meyzie, fait partie de ces battantes qui ont choisi cette voie difficile où un caractère bien trempé et une forte personnalité constituent les armes nécessaires pour survivre dans ce métier.

 

Née en 1985 d’un père tubiste et d’une mère trompettiste, eux-mêmes enfants de musiciens, échapper à la tradition familiale semblait peu probable. Mais alors que les membres de la famille avaient convenu de demeurer en amateurs éclairés, Chloé choisit d’en faire son métier. Aussi, après avoir débuté le saxophone à l’École Nationale de Musique de la Dordogne, elle poursuit ses études musicales au Conservatoire National de Région de Limoges où elle obtient plusieurs 1er prix (musique de chambre, saxophone, analyse et histoire de la musique).

 

Parallèlement au conservatoire, elle étudie la musique et la musicologie à l’université et obtient une Licence à Paris IV-Sorbonne puis un Master à l’université François-Rabelais de Tours où elle a été par la suite doctorante chargée de cours durant la préparation de sa thèse. En décembre 2015, elle devient Docteure en musique et musicologie en soutenant une thèse sur les grands orchestres de jazz en France depuis 1945 à nos jours. Son statut de conférencière et de chercheuse en musicologie l’a conduit, en plus de sa participation à de nombreux colloques, à collaborer à plusieurs ouvrages (Les territoires du jazz ; La Catastrophe apprivoisée : Regards sur le jazz en France ; Jazz Research Journal - Equinox, Vol. 5).

 

Dans le domaine de la direction d’orchestre, elle débute avec Alain Voirpy, puis se perfectionne avec Philippe Nahon, Cecilia Weston, Julien Masmondet, Diego Miguel Urzanqui, Claude Kesmaecker, Guillaume Connesson, Claire Gibault et Konstantinos Diminakis. En novembre 2012, elle obtient le DADSM décerné par la Confédération Musicale de France. En 2015, elle intègre l’École Normale de Musique de Paris – Alfred Cortot et travaille alors auprès du maestro Dominique Rouits. Dans un premier temps, un jury international composé de Roger Bourtry (France), Alexandre Myrat (Grèce), Ronald Zolman (Belgique) et David Lively (USA-France) lui décerne le diplôme de direction d’orchestre de cette prestigieuse école. Puis, dans un second temps, elle obtient le diplôme supérieur de direction d’orchestre. Au jury : Alexandre Myrat (Grèce), David Lively (USA-France), Laurent Campellone et Vincent Leroy (France).

 

Si elle a commencé par diriger en région Aquitaine (Orchestre Départemental de l’Union des Sociétés Musicales de la Dordogne et Orchestre d’Harmonie de Thiviers entre autres), elle travaille désormais dans le reste de la France et en Europe.  Elle a été sélectionnée lors de différents concours internationaux (2nde édition de l’ACO International Conducting Competition, 7ème édition de l’European Conductors Competition) et a également été finaliste des concours de recrutement du chef principal de la Musique de la Police Nationale et de l’Orchestre Symphonique du COGE. Pour la saison 2017-2018, elle dirigera l’orchestre symphonique de l’Opéra de Massy en tant que cheffe assistante.

 

Sa passion pour l’orchestre à vent (elle est membre de l’Association Française pour l’Essor des Ensembles à Vent) et son investissement dans le développement des pratiques artistiques à destination des jeunes musiciens et des musiciens amateurs l’amènent à prendre la direction de l’Orchestre d’Harmonie de Forbach. Ainsi, entourée d’une équipe dynamique et investie pour la réussite de ce bel ensemble musical, c’est avec enthousiasme que Chloé dirige les musiciens de l’Orchestre d’Harmonie de Forbach depuis mai 2017.

 

Joseph Stein - Directeur de la Batterie-Fanfare

Né en 1953, Joseph Stein commence sa vie musicale en 1967 et joue à la fanfare de Morsbach.

 

Il s'inscrit à l'école de musique de Forbach dans la classe de Saxhorn de Mathias Spieles.

 

En 1971, il est appelé sous les drapeaux et effectue son service militaire au huitième régiment de Hussards à Altkirch dans le Haut-Rhin. Il y intègre la fanfare de cavalerie du régiment sous la direction de l'adjudant chef Richini au poste de tuba mib.

 

Il intègre l'Harmonie de Forbach en 1973 au pupitre de saxhorn. Il reprend des cours de saxhorn à l'école de musique de Forbach dans la classe de Mr Louis Klam puis à l'école de musique de Freyming Merlebach dans la classe de Mr Gilles Senon.

 

A la direction de la Batterie-Fanfare de l'Harmonie Municipale depuis 2003, il forme les musiciens et  joue le répertoire moderne pour Orchestre de Batterie-Fanfare.

 

Sous sa direction, la Batterie-Fanfare a gravit tous les échelons lors des différents concours nationaux de la CMF. Elle est classée en division Honneur, plus haut niveau national depuis mai 2015.